Autoportrait, La longue marche, extrait de la vidéo










     





Autoportrait, la longue marche,
extrait de la vidéo, 2017
















Autoportrait, la longue marche,
teaser de la vidéo, 2017












Autoportrait,
La longue marche, 2017




« La longue marche est mon autoportrait.
Quand j’ai conçu cette œuvre, les notes
de ‘It’s a long way to Tipperary’, chant entonné par les soldats alliés pendant
la Première Guerre mondiale, me sont revenues à l’esprit par la voix
de ma mère qui la chantait après l’avoir entendue
sur les routes de France…»




La longue marche est une vidéo composée d’une succession de cadres, l’écran
se présente comme une longue ligne temporelle.
L’artiste s'identifie à un jouet robot
des années 1990, sa tête est remplacée par une photographie
où l’on voit Jean Larivière traversant les différentes tranches d'âge, le long de son existence.
La marche du robot est suivie par l’apparition de traits et de pointillés,
ce message en morse reste un sous-titre énigmatique, seul l’artiste nous révèle
qu’il s’agit de It’s a long way to Tipperary

L’œuvre interroge la grande question du temps.
Le corps humain, assujetti
au vieillissement, est confronté
à l’immortalité mécanique de la machine.



︎ All rights reserved © Jean Larivière, 2021