Portrait d’Alain Souchon. Vue de la mallette




Portrait
d’Alain Souchon, 2016



« Allô Maman bobo
Maman comment tu m'as fait j'suis pas beau
Allô Maman bobo
Allô Maman bobo »


Refrain de la célèbre chanson éponyme d’Alain Souchon













Portrait d’Alain Souchon par Jean Larivière, 1985




Portrait d’Alain Souchon, vue de la mallette, 2016




Making-of Portrait d’Alain Souchon, Jean Larivière dans son atelier, 2016                              


Portrait d’Alain Souchon, plan de fabrication de la mallette, 2016











Le Portrait d’Alain Souchon est protégé dans une mallette en Formica. Quand on ouvre la mallette, on découvre dans l’enclave de gauche un portrait
d’Alain Souchon, célèbre chanteur de variété française.
Dans l’enclave de droite, se trouve un écran nous montrant le portrait d’un petit garçon en pied.
Cet enfant, alter ego symbolique d’Alain Souchon,
est habillé à la manière des écoliers d’autrefois.
Il se tient debout, les bras croisés, face aux spectateurs, avec une expression très sérieuse, presque renfrognée.


La vidéo, quasi contemplative, invite le spectateur à l’observer très attentivement. Réalisée en plan fixe, elle s’articule en séquences faites de micromouvements, où seuls le visage et le genou changent d’aspect : dès qu’une blessure apparaîtra sur le genou, l’enfant se mettra à froncer les sourcils, mécontent.


Il suffira de soulever la photographie d’Alain Souchon pour découvrir un kit de soin pour panser ce petit bobo.

 



Portrait d’Alain Souchon, teaser de la vidéo, 2016






︎ All rights reserved © Jean Larivière, 2021